Culture, le magazine culturel en ligne de l'Université de Liège


Xavier Hanotte

11 October 2011
Xavier Hanotte

L'auteur

Xavier Hanotte est né à Mont-sur-Marchienne, dans la province de Hainaut, le 31 octobre 1960. Philologue germaniste, il se lance dans la traduction d'œuvres néerlandaises, entre autres Hubert Lampo, Ward Ruyslinck, Maarten 't Hart et Willem Elsschot. En littérature anglaise, il s'intéresse à l'œuvre de Wilfred Owen (1893-1918). Professionnellement, il travaille d'abord dans une maison d'édition juridique de la capitale et s'oriente ensuite vers la gestion de bases de données informatiques.

En 1995, paraît chez Belfond Manière noire, son premier roman. Suivront De secrètes injustices (1998), Derrière la colline (2000), des nouvelles et, en septembre 2002, Les lieux communs. Un recueil de poèmes, Poussières d'Histoire & Bribes de voyages, est paru en 2003 au Castor Astral. Actuellement, il s'occupe de la création à Ors (Nord) d'une « Maison Wilfred Owen » dédiée à la mémoire du poète-soldat. Depuis le début de sa carrière littéraire, de nombreux prix ont couronné les œuvres de Hanotte, particulièrement documentées d'un point de vue historique, et empreintes de ce que l'auteur lui-même appelle un réalisme magique. Ajoutons à cela une poésie et un goût du fantastique qui baignent ses livres en permanence, même – on pourrait écrire surtout – lorsqu'il s'agit d'évoquer la guerre. Sans doute parce que ces romans-là ne sont pas des romans de guerre, mais plutôt des romans de l'aventure humaine...

manierenoire colline poussières lieuxcommuns

Le roman

feux

Des feux fragiles dans la nuit qui vient, Éditions Belfond, 2010

L'adjudant Pierre Berthier est un solitaire qui voudrait être un de ces « feux fragiles dans la nuit qui vient ». Il est le personnage central de ce roman qui plonge dans l'atmosphère étrange et délétère d'une île imaginaire, soumise dans sa partie nord à un ennemi invisible, tandis que, sur le continent, l'État central semble se désintéresser de son sort, remettant de jour en jour une éventuelle reconquête. Ce roman décrit le quotidien de militaires en mission incertaine dans cette île qu'ils sont chargés de protéger. Mais les ordres sont flous et la mission se réduit d'abord à une longue attente, à des actes absurdes et injustifiés. Berthier concentre sur sa personne tout l'ennui, toute l'angoisse kafkaïenne de la situation. Le texte d'une vieille légende danoise La Relève de saint Olaf  pourrait-elle contribuer à livrer la clé de l'énigme ? Ce beau récit d'eau et de brume, qui a l'attente pour thème existentiel, refuse les effets faciles et offre au lecteur un récit erratique et discrètement fantastique.

 

L'extrait

 

 

Interview : Karel Logist
Caméra : Sébastien Varveris
Octobre 2011


© Université de Liège - http://culture.ulg.ac.be - 19 January 2021