Culture, le magazine culturel en ligne de l'Université de Liège


Johannes Kinker

17 August 2015
Johannes Kinker
Portrait Kinker
La nomination de Johannes Kinker comme professeur de littérature et d'éloquence néerlandaise en 1817 à l'Université de Liège crée un précédent dans le monde universitaire: pour la première fois dans l'histoire, une chaire académique de néerlandais est ouverte en dehors des Pays-Bas et de Flandre.
 

Philosophe, linguiste et homme de lettres, Johannes Kinker (né à Amsterdam en 1764) publie pendant sa période liégeoise trois recueils de poésie (Gedichten, 1819-1821). Il utilise largement les préfaces de ces ouvrages pour présenter avec érudition ses idées sur la nature de la poésie. Le lecteur d'aujourd'hui appréciera encore ses vers satiriques où il se moque de la littérature dite « sentimentale ».

 

Il fonde également le cercle d'étudiants Tandem, un lieu de rencontre pour ses meilleurs élèves qui s'y exercent dans la langue et la littérature néerlandaise.

 

Expert en philosophie kantienne, il propose un résumé de ce système philosophique dans un Proeve eener opheldering van de critiek der zuivere rede, traduit en français sous le titre Essai d'une exposition succincte de la critique de la raison pure (1801).

 

Kinker devient recteur en 1828-1829. La révolte contre le régime hollandais qui allait mener à la déclaration d'indépendance belge le force à quitter Liège en 1830. Il meurt en 1845 à Amsterdam.

Kris Steyaert

A.J.-Hanou---Johannes-Kinker-Briefwisseling Kinker Gedichten

 

 <<  précédent        Membres du personnel     suivant  >>
Écrivains de l'ULg –  Docteurs honoris causaAnciens étudiants

 


© Université de Liège - http://culture.ulg.ac.be - 22 August 2019