Culture, le magazine culturel en ligne de l'Université de Liège


Christian Hubin

06 September 2011
Christian Hubin
© éditions José Corti
Hubin

Christian Hubin est né à Marchin le 18 septembre 1941. Étudiant à l'université de Liège, il y participe aux activités du Cercle interfacultaire de littérature, puis il obtient une licence en Philologie romane en 1963 et entame une carrière de professeur. Il a commencé à publier dès ses années d'études (Orphéon et Épitome en 1962).

Dès les années 60, il a noué de riches relations avec de nombreux poètes et écrivains, parmi lesquels Jacques Izoard, François Jacqmin, Julien Gracq, Yves Bonnefoy, Raoul Vaneigem.

Sa bibliographie compte près de 50 titres, pour la plupart des livres de poèmes (parmi les derniers : Hors, 1989 ; Continuum, 1991 ; Ce qui est, 1995 ; Maintenant, 1998 ; Laps, 2004 ; Dont bouge, 2006), mais aussi des récits (Regarder sans voir, 1978 ; Venant, 2002) et des livres de pensée sur la poésie et l'écriture (En marge du poème, 1972 ; La forêt en fragments ; 1997 ; Parlant seul, 1993 ; Le Sens des perdants, 2002). Carnets de notes ou de réflexions, ces essais éclatés, sorte de poésie critique, livrent une approche constante de l'écriture dans ses rapports aux mots et à l'imaginaire, telle que la pratique un homme de tempérament.

Sa poésie à forte résonance philosophique ne cherche pas à plaire, mais à dire, dans une confrontation violente avec le langage, dans une langue à la fois concrète et très elliptique, « le parcours d'un homme sensible que le monde étonne » (F. Édeline).

Gérald Purnelle

Où quelque chose
     ancré
     dans la lumière,

     dans l'absence du temps
     par taches,

     les terrasses
     entendues des yeux

(Ce qui est)

 
 hubin129 hubin18- Coma des sourdes veillées

 

 <<  précédent        Membres du personnel     suivant  >>
Écrivains de l'ULg –  Docteurs honoris causaAnciens étudiants

 


© Université de Liège - http://culture.ulg.ac.be - 22 August 2019