Culture, le magazine culturel en ligne de l'Université de Liège


Jean-Pierre Delhaye

26 août 2015
Jean-Pierre Delhaye

delhayeJean-Pierre Delhaye est né à Mouscron, le 22 mai 1944 et vit à Flobecq depuis son enfance. Licencié-agrégé en Philosophie et Lettres (Histoire médiévale, moderne et contemporaine) de l’université de Liège (1968), il a été coopérant au Congo, de 1969 à 1972. De retour au pays, il devient professeur d’histoire dans l’enseignement secondaire jusqu'en 1991, puis proviseur à l’athénée Jules Bara de Tournai  jusqu'en 2004.

JP Delhaye (à droite) pose aux côtés de Lucienne Jacqmain (créatrice de la couverture de son roman) et de Philippe Mettens, bourgmestre de Flobecq
 

Passionné d'histoire, et de sa commune, il s'y investit au point de devenir Président du Cercle Culturel des Collines et de la Commission du Patrimoine de Flobecq et membre du conseil d’administration du Cercle d’Histoire d’Ath, et publie de nombreux articles dans des revues d’histoire régionale, dans la Nouvelle Biographie Nationale et dans l’Encyclopédie du Mouvement wallon. Il est  également l’auteur d’une étude sur « La presse politique d’Ath des origines à 1914  »  (CIHC , Cahier 77, 132 pp., Louvain-Paris 1974, sous la direction des Prs R. Demoulin et P. Gérin) et d’un ouvrage coécrit avec Paul Delforge « Franz Foulon. La tentation inopportune ». (Coll. Écrits politiques wallons, n° 9, 325 pp., Namur, Institut J. Destrée, 2008, préfacé par R.Demotte).  

delhayeSa passion pour la littérature est très ancienne. Il avouet avoir été très marqué,lors de sa première année d'université par l’enseignement de la littérature française du professeur Arsène Soreil, l’auteur de « Dure Ardenne ». Beaucoup plus tard, il a participé à un atelier d’écriture animé par Jean Louvet, à la Maison Culturelle d’Ath. Il dévore toujours avec le même plaisir  les romans de Georges Simenon et apprécie, dans la description du monde rural d’autrefois, les personnages truculents d’Arthur Masson.

Il signe lui-même quelques œuvres de fiction : des scénarios pour des spectacles de rue comme « 1918, la route du Casino » (préfacé par Jean Louvet) en 2007 et « 1797, Sandou, la descente aux enfers », en 2013.Et  en 2014, il publie son premier roman, vivant et instructif, Les pèlerins de la saison sèche où sent qu'il se souvient des années qu'il a passées au Congo. 

<<  précédent        Anciens étudiants    suivant  >>
Écrivains de l'ULg –  Docteurs honoris causaMembres du personnel


© Université de Liège - http://culture.ulg.ac.be - 06 juillet 2020